X

Menu

Sourcing

Équité et relation, les secrets avouables du sourcing…

La pierre naturelle est un tout petit monde : un millier d’acteurs à peine sur la planète, qui n’ont pas pour habitude de révéler leurs secrets ! Pendant l’entretien, un message arrivera et Bruno Capri aura le regard qui s’illumine. Une info sourcing est arrivée, elle n’a pas choisi son oreille au hasard.

Interview de Bruno Capri, PDG de l’entreprise Capri

Vous passez 4 mois par an à l’étranger, c’est si difficile de trouver des pierres ?

Le sourcing est l’activité la plus stratégique, elle fait notre force aujourd’hui.
La majorité de nos concurrents fonctionnent avec des grossistes, des intermédiaires. Il y a très peu de circuits courts, cela standardise l’offre, alors que le client cherche de l’unique ! Capri a pris le parti de toujours proposer de nouvelles pierres…
Or un produit meurt par effet de mode, mais aussi à cause de difficultés de logistique ou d’extraction. Il faut trouver des alternatives. Pour le quartzite du Brésil, dont le coût fluctuait dans un rapport de 100 à 250, nous avons « créé » la Bali, qui vient du Pakistan.

Qu’est-ce qui fait un bon sourceur ?

Savoir tisser un réseau mondial ! Si on veut que cela fonctionne, il faut de l’équité. En prise avec la demande et l’offre, on construit dans le temps avec les carriers. Capri participe à la valorisation de la matière, souvent au développement de la carrière et de son environnement !
Ce qui compte, c’est la continuité, la projection d’équipement, la structure de l’entreprise et l’esprit d’ouverture du patron. Le prix se fixe naturellement, alors qu’établir une relation (parfois 2 ans avant de faire du business !) conditionne 70% du résultat. Un sourceur pressé échoue. Aujourd’hui les carrières viennent à nous et cela commence à devenir intéressant !

Et d’où viennent les plus beaux minéraux, les grandes émotions ?

C’est L’Afrique qui est doté de la plus grande diversité de matériaux et malheureusement c’est la pauvreté le moteur : un paysan a du mal à semer car le terrain est pierreux, il va extraire et en quelques décennies créer une carrière.
Les gisements les plus prometteurs sont en Asie du Sud Est : Malaisie, Vietnam, Laos, Birmanie. Sans être des experts en géologie, nous savons du premier coup d’oeil que le matériau est fait pour nous. C’est une forme d’extase, comme l’an dernier, lors de la découverte d’une carrière de Temuco en Asie.

Subscribe to our newsletter

You can easily unsubscribe at any time via the unsubscribe links in each of our emails.